Les benefices que tirent les paysans

Les benefices que tirent les paysans

Comment les paysans beneficient quand ils adoptent la culture en allee avec le Inga

 

L’agriculture sur brulis detruit la foret, mais les paysans restent pauvres, generalement  cest juste pour survivre avec les cultures vivrieres, mais jamais etre capable de produire les cultures rente pour gagner un peu d’argent. La malnutrition des enfants est reguliere, nous avons des paysans prets a commencer leurs champs de Inga, mais nous avons besoin de plus d’argent pour leur permettre de pouvoir commencer (pour leurs fournir des plants ou les grains de Inga, et des conseils, etc…). Voir ci-dessous comment ils vont beneficier, et s’il vous plait donnez tout ce que vos pouvez donner. Merci

1-  La simplicite

Tout ce don’t a bvesoin le paysan cest la semence du Inga et le ‘’savoir-faire’’ pas en terme de comment cultiver et prendre soin de son champ ( ces connaissances ils les ont deja suffisament) mais de savoir comment travailler avec le system du Inga. A quelle distance on doit planter les arbres de Inga, quand on doit les elaguer, comment couvrir le sol avec les feuilles et les petites branches, etc… 

farmer's house in Honduras

Une famille de paysan. Phtoto par Antony Melville 2007

1-  Le systeme coute tres peu (une agriculture sans dette)

Contrairement a beaucoup de solutions agricoles qui demendent  des pesticides qui coutent cher pour controller les mauvaises herbes, des engrais pour amender leur sol et remplacer les nutriments du sol et les machines pour recolter les cultures, l’agriculture en allees avec le Inga repose sur l’abilite de cultiver. Le seul intrant additive don’t on pourrait avoir besoin au depart c’est la ‘’roche phosphate’’ qui ne coute pas cher, nous avons meme beaucoup de paysans qui reussissent leurs champs de Inga sans cet apport suplementaire. Le paysan obtiemt une TOTALE independence vis avis des grandes corporations ou des preteurs d’argent sans pitie.

3-   Le champ a cote de la maison. Souvent le terrain a cote de la maison du paysan a ete suffisament utilize si bien qu’il ne peut plus etre cultive. Inga peut re-fertiliserles sols degrades et le paysan peut alors encore cultiver sur ce terrain a cote de sa maison. Ceci a beaucoup de benefices qui sont listes ci-dessous:

1-  Securite fonciere

Beaucoup de forets tropicales mondiales sont des frontiers sans loi. Possession de 99/100 de la loi. L’evidence de l’utilisation de la terre est prise comme l’evidence de propriete. Le problem avec des champs sur brulis est que le paysan ne reste pas a cote de a cote de son champ, ce qui rend difficile de prouver la propriete de ce site. Non seulement c’est facile de reclamer un champ qui est hors de leur zone d’habitation mais egalement quand ils peuvent montrer une seule ligne de Inga qu’ils ont plante c’est difficile de dire q’uils nont pas plante le Inga donc ils auront raison de reclanmer le terrain. 

Une ligne d’arbres de Inga a CURLA, Honduras. Photo par Tiiu Miller 2009

5   Securite des recoltes

Hormis la preuve de la fertilite du sol, un autre problem immediate auquel le paysan qui veut nourrir sa famille fait face cest le vol de ses recoltes mures. La culture en allees avec le Inga signifie que le paysan et sa famille peuvent surveiller leur culture parce que c’est a cote de leur maison. Ceci est plus valable pour les cultures de rente. En realite ces cultures ne pouvais etre plantees dans des champs loin de la maison du paysan mais peuvent maintenant etre plantes grace a la culture en allees avec le Inga

6      1-  Se faire de l’argent

Pour beaucoup d’entre ces paysans leur priorite c’est de trouver suffisament a manger pour leurs enfants. Cependant un champ de 1ha peut fournir assez de nourriture pour une famille de 8 personnes avec la possibilite de cultiver quelques cultures de rente telles que la Vanille ou le Piment. Voir ci-dessus.

Par exemple Victoria Colorado, l’un des premiers paysans a avoir adopte le systeme de culture en allees avec le Inga a laisse completement a sa femme le soin de s’occuper de la culture du piment. Apres avoir recolte le piment elle l’ecrase et le mélange avec le cumin selon les coutumes locales et vend le mélange au marche local. Elle a obtenu pres de $900 pour la famille en vendant le piment. Pour ces paysans c’est une somme substantielle peut etre l’equivalent de 2 mois de salaire.

7      1-  100% organique.

Comme la culture en allees avec le Inga imite l’ecosysteme forestier naturel, le soil est protégé et nourri par le cycles des elagages de l’arbre de Inga. Pas de necessite d’autres produits chimiques. Non seulement ceci n’a aucune incidence financiere pour le paysan, mais egalement il (le paysan) n’est pas exposeaux produits chiques hautement toxiques. Et en plus le paysan peut vendre ses produits dans d’autres marches plus ouverts- une possibilite c’est a travers les foires des cooperatives. Alors il devra avoir un permis pour les cultures organiquement produites.

8      1-  La famille peut aider

Pour beaucoup de paysan pratiquant l’egriculture sur brulis, cest une longue marche et seul pour partir de la maison jusqu’au champ, et de entrer a la maison avec des charges supplementaires de bois de chauffage et/ou les cultures recoltees. Mais si il Habite a cote de ses cultures, le paysan peut avoir de l’aide de sa famille quand il faut semer les cultures, ou les recolter et les garder/surveiller tout en ramassant du bois de chauffage.

La famille aide a recolter le reste de mais dans un champ de Inga qui a bien produit. Il faut noter que le Inga repousse des deux cotes de l’allee, Cameroun. Photo par Gaston Bityo, 2012

9     Approvisionnement en bois de chauffage

Non seulement que les arbres de Inga son tune part essentielle dans la protection et le nourrissement des plantes/cultures, mais aussi ils son tune source durable de bois de chauffage. Selon un paysan qui cultive avec le Inga, il obtenait l’equivalent de 3 mois de bois de chauffage pour la cuisine sur les 1/10e de son champ de Inga. Donc un champ de Inga plus grand pourrait subvenir a tous les besoins de la famille et avoir meme un surplus pour vendre.

10       Allows farmers free time

     1-  Donne beaucoup de temps libre aux paysans

Une fois fois que le champ de Inga est etabli, dissent les paysans, il donne moins de temps de travail et d’effort que l’agriculture sur brulis. A partir de la 2e annee de recolte et plus, ils peuvent profiter de 40 jours de repos par an sur un champ de Inga de 1ha,parce qu’il n’ya plus assez de mauvaises herbes a deffricher.

.Victor Coronado's grandchildren

Les petits fils de Victor Coronado. Photo par Antony Melville 2007

1-  Aide au planning familial

Les paysans qui pratiquent l’agriculture sur brulis ont de grandes familles comme une sorte d’assurance. Toute la famille doit travailler pour mettre la nourriture sur la table, qu’elle provienne d’un petit champ ou d’un champ d’une compagnie industrielle. L’evidence suggere que beaucoup de nourriture et la securite fonciere leur permet de faire un choix, soit d’avoir de famille reduite s’ils le desirent, soulageant ainsi la pression sur les femmes d’avoir beaucoup d’enfants, soit d’avoir de grandes familles s’ils le veulent  puisqu’ils auront une bonne recolte qui pourrait leur permettre de nourrir tout le monde.