QU’EST CE QUE LAGRICULTURE SUR BRULIS?

L ‘agriculture sur brulis est une forme d’agriculture ou la vegetation naturelle est coupee et brulee comme methode de nettoyage du terrain pour les cultures et apres quand la parcelle deviant infertile, le paysan se deplace pour une nouvelle parcelle et recommence la meme chose. Ce processus est repete d’annees en annees.

Le sol perd de sa fertilite parce que la richesse de la foret est dans les arbres.. quand les feuilles tombent ou l’arbre meurt tout est rendu en morceaux par les organisms de la terre, les nutriments retournent dans le sol et les raciness de l’arbre les ramenent en surface. Ce cycle continu rend le sol fertile et permet que les cultures poussent bien. Quand ce processus ne s’applique plus sur un terrain ce terrain deviant infertile. Les pluies torrentielles tropicales emportent rapidement ces nutriments hors du sol quand le sol reste nu apres la recolte. 

Burned slope

Une terre defrichee et brulee, Honduras Photo par Rich Seal 2011

Peut-etre environ 250 millions de paysans (ils ne sont pas facile a compter) sont forces de se batter pour survivre comme par exemple ceux qui sont sur ces sols pauvres. En defrichant et brulant ces forets, ces paysans peuvent seulement resister pour seulement 2 annees consecutives sur un meme terrain. Tres souvent ils defrichent une nouvelle parcelle chaque annee. Le sol perd alors de sa fertilite et le paysan fait face soit a une journee de marche sur plusieurs kilometres a la recherché d’une nouvelle parcelle, soit ils quittent leurs terres avec leur familles comme le nombre de familles sans terre augmente.

Tres souvent ils sont obliges de cultiver sur des pentes de montagnes comme le terrain en bas est epuise et comme ils progressent de plus en plus haut, ils peuvent rencontrer un autre paysan au sommet de la montagne qui a commence un travail similaire de l’autre cote de la montagne.

Hillsides denuded by slash and burn

Les versants de montagnes denudes a cause d’une agriculture sur brulis continue. Photo par FUPNAPIB 2006

Quand les champs sont loin des habitations, les cultures de rente ne peuvent pas etre proteges contre les voleurs et/ou les animaux sauvages ou alors les enfant ne peuvent pas aider quand ils sont encore tres jeunes.. ce qui fait que les paysans demeurent pauvres. Dans les annees anterieures quand la densite de la population etait encore moindre, l’agriculture sur brulis pouvait encore bien marcher raisonnablement. Il etait alors encore possible d’abandonner la parcelle pendant pres de 15 a 20 ans ce qui permettait la reconstitution des forets et des sols et une bonne restauration de la fertilite du sol. Mais maintenant la parcelle doit etre reutilisee tres tot, ce qui augmente la perte de la fertilite du sol. Meme quand il etait possible de produire assez de nourriture facilement avec ce systeme le paysan etait toujours pauvre.

Non seulement cette pratique devaste les quelques forets du monde qui restent (voir em anglais ‘’keeping carbon in the tree (garder le carbone sur les arbres)’’ et ‘’ saving the rich diverse life of the rainforests (sauver la riche et diverse vie des forets’’) tout en maintenant le paysan dans la pauvrete, mais cela force aussi quelques uns d’abandonner leurs terres et de migrer dans des villes dans l’espoir de nourrir leurs familles. La vie dans les bidons-villes peut etre vraiment tres dure. Il n’ya pas de travail disponible.